Perpignan : une « mise à mort » du marché de gros de Saint-Charles ?

Par - 5 décembre 2019 à 14:35

En marge de la manifestation contre la réforme des retraites, le député Louis Aliot a tenu une conférence de presse ce jeudi matin. Il dénonce une « mise à mort » du marché de gros de Saint-Charles à Perpignan, après la vente par la communauté urbaine de 20’000m² d’hangars à un privé.

D’après Louis Aliot, offusqué par les déclarations d’élus -relayées dans la presse locale en octobre dernier-, il ne s’agit pas d’un règlement de compte entre professionnels, mais bel et bien d’entrepreneurs qui se défendent pour sauver leur outil de travail.

Louis Aliot réclame un débat en conseil communautaire

« Au-delà d’un non-sens économique, ce choix porté par quelques-uns contre l’intérêt général, est une aberration » déclare le député. Et d’ajouter, « il y a neuf recours au tribunal administratif contre cette cession de vente, dont un des motifs, au-delà des irrégularités concernant la mise en concurrence et la vente, est l’inaliénabilité du site, afin de préserver définitivement le marché de gros des prédateurs et convoitises ».

Dans son courrier adressé à Jean-Marc Pujol, Louis Aliot demande l’inscription à l’ordre du jour, d’un débat concernant l’avenir du marché. Une association regroupant plusieurs professionnels du marché de gros a été créée récemment. Une manifestation lors du prochain conseil communautaire -12 décembre- n’est pas exclue. A suivre.


Réactions

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués*



Perpignan

102 FM

En ce moment

Title

Artist

Background